Il faut bien se présenter.
Qu'est-ce qui définit une personne aux yeux des autres ?
Son nom, son apparence, son métier, son sexe, le type de relations sexuelles qu'elle préfère, son âge, ses convictions, son état de santé, ses hobbies, ses goûts, son histoire personnelle, ses vices et ses vertus...

 

Share on Google+

 

 

Je m'appelle Gilbert Dispaux. Comme vous voyez, j'étais professeur. Hétérosexuel. Je suis vieux (au moins aux yeux des adolescents qui suivaient mes cours de philo).
J'ai des tas de convictions qui ne sont pas toujours politiquement correctes et plus je vieillis, plus il m'arrive d'oser les exprimer à haute voix, ce qui me donne la satisfaction d'avoir des ennemis.
Ma santé est assez bonne la plupart du temps car je ne manque jamais de prier le Ciel pour qu'il me donne cette faveur. Mes passe-temps sont la musique et l'informatique. J'aime énormément le spectacle des crétins qui pleurent pour des raisons idiotes, par exemple, lorsque leur équipe de foot est vaincue. Ceux qui verraient là un trait de méchanceté dans mon caractère auraient parfaitement raison.
J'ai un peu roulé ma bosse et j'ai bien l'intention de bouger le moins possible à l'avenir. L'été, je suis heureux quand il pleut et qu'il fait frais : les campeurs et les caravaniers vont alors plus au Sud. Mes vices sont les vins de Bordeaux et les cigares de La Havane. Comme je ne travaille plus avec les profiteurs de la Communauté Européenne, je ne peux plus m'en offrir. N'ayant aucun goût pour le tabac des pauvres, j'ai préféré arrêter de fumer.
Côté vertus, j'aime beaucoup les bêtes, beaucoup plus que les gens bêtes.
Une autre vertu (ou un autre vice ?) tient au fait que je pense presque toujours - il faut excepter les cas où j'ironise - ce que je dis ou ce que j'écris.