51e-53e Propos

51e semaine, 27.03.2011

Hilarité

Une sottise fait rire plutôt qu’elle ne fâche. Une pensée qui provoque la haine a toutes les chances d’être vraie. Le vieux dicton « Il n’y a que la vérité qui blesse » se vérifie souvent. Mais la colère dévoile aussi la sottise de celle ou de celui qui s’emporte. Il devient à son tour un objet d’hilarité. Peut-être est-ce la raison qui me pousse à écrire mes pensées iconoclastes.

 

52e semaine, 03.04.2011

Dieu du cirque

Qui veut nous convaincre de l’effectivité des miracles insulte son propre Dieu. Cette idée de miracle présuppose en effet qu’Il puisse avoir quelque difficulté à obtenir ce qu’Il souhaite… Or, la volonté d’un Dieu tout-puissant devrait être réalisée de toute éternité : s’il voulait que vous fussiez croyant, vous le seriez déjà et s’il voulait que Lazare vive, il ne serait pas mort.
Seul un Dieu de pacotille en serait réduit à monter des spectacles de saltimbanques (marcher sur l’eau, produire des pains sans farine, sortir des poissons comme les magiciens sortent les mouchoirs d’un chapeau, etc.) afin d’impressionner la galerie.

 

53e semaine, 10.04.2011

L’héritage

J’entends dire parfois: « ce n’est pas le communisme qui est mauvais, c’est la façon dont il a été appliqué » et cela résonne à mes oreilles comme si l’on m’avait dit: « ce n’est pas fumer qui est mauvais, c’est le cancer du poumon ». C’est qu’il n’y a pas trente-six manières de réaliser le communisme. Il faut pour cela la dictature. Les hommes sont ainsi faits. Quelque rares que soient les grains de liberté qui leur sont accordés, ils les utiliseront toujours pour faire croître leurs différences et celles de leurs enfants par rapport au troupeau.
Presque personne n’aime l’égalité et moins encore que les autres les socialistes qui se rangent sous sa bannière. Empêchez-les d’hériter ou de léguer les deux sous qu’ils possèdent à leurs enfants et vous les entendrez rugir. Or, l’héritage est l’institution fondatrice de l’inégalité… Organisez cependant un vote pour son abolition et vous le constaterez : l’égalité est antidémocratique, seule une tyrannie peut tenter de l’imposer.

Lecture du texte :


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *