Argumenter

Ma téléphone

Je m’étonne que les vertueuses qui s’imaginent que le genre grammatical des mots est un avatar du sexe n’aient pas encore élevé de protestations pour que les mots « téléphone » et « smartphone » soient dorénavant considérés comme féminins.
Que faut-il faire en effet pour ouvrir sa téléphone ou sa smartphone ? Passer le doigt vers le bas et le glisser vers le haut. Il est rare que cela fonctionne du premier coup ! Si cela n’est pas féminin…

Propos d'un Iconoclaste

La pensée de la semaine

Q.I.

Un documentaire (« Race et intelligence : Le dernier tabou de la science... » TV documentary for Channel 4 : October 2009. ) nous affirme que les tests d'intelligence appliqués aux Européens ou aux Américains du Nord donnent – c'est comme cela qu'ils ont été étalonnés – un résultat moyen de 100 ; les Asiatiques de l'Est parviennent à réaliser à ces mêmes tests une moyenne de 105 ; les populations d'Afrique subsaharienne obtiendraient quant à elles une moyenne de 95. Il faut nous résigner : le Q.I. moyen de nos peuplades est plus bas que celui des Japonais ou des Chinois de l'Est. Le fait que notre résultat moyen à ces tests soit meilleur que celui des Noirs africains ne me console pas. En effet, les courbes de Gauss montrent clairement que des millions d'habitants d'Afrique centrale sont plus intelligents que moi !
À quand une recherche sur la taille moyenne des zizis ? Q.I. et zizi inversement proportionnels ? Belle hypothèse.

DISPAUX, G., Propos d'un iconoclaste, 68e semaine, 24.07.2011

Si vous ne supportez plus la dictature des idées politiquement correctes, vous aimerez les
Propos d'un Iconoclaste (2010-2015)

Nederlandse vertaling : Gedachten van een iconoclast

Un commandement sans signification : « Aimez-vous les uns les autres »

Lorsque je dis à un enfant « Mange ta soupe ! », je lui prescris une action que son cerveau peut concevoir et qu’il peut effectuer. Un commandement a un sens pour quelqu’un qui le comprend et qui peut agir afin de le réaliser.
J’ai rencontré naguère un sympathique personnage lisant un livre sur un banc du parc où je me promène avec mon chien. Nous avions noué une conversation. Voici qu’il m’apostrophe l'autre jour : « Tiens, voilà l’iconoclaste ! » Ma surprise se lit probablement sur mon visage et il me rappelle notre premier entretien. Il s’est rendu sur le site Argumenter.com et me dit : « Tout ne doit pas être rejeté dans les religions. Tenez, par exemple, le mot d’ordre chrétien « Aimez-vous les uns les autres ». Cela ne peut être que bon. »
Or, justement, l’injonction « Aime ! » n’est ni bonne ni mauvaise mais seulement absurde. Aimer n’est pas une action délibérée pouvant être le résultat d’une activité mentale consciente. C’est une réaction.
Je comprendrais celui qui me commanderait de feindre d’aimer mes semblables ou de tenter de persuader les autres que je les aime. Je puis en effet concevoir une série d’actions libres (c’est-à-dire déterminées par le mental) pouvant avoir ces résultats. En revanche, je ne peux me représenter aucune action de ma part qui résulterait en un changement de mon désamour pour quelqu’un en amour.
Il est vrai que ce que je peux apprendre d’elle ou de lui peut changer mon évaluation. Mais cela n’arrive jamais sur ordre. Le commandement d’aimer tous les autres êtres humains n’a pas plus de sens que n’en aurait l’ordre d’aimer le goût de la menthe ou celui d’aimer les serpents.

Les journalistes qui affirment que ce n’est pas le véritable islam qui inspire les auteurs d’attentats sont semblables à des historiens qui prétendraient que les juges des tribunaux de l’inquisition condamnant au bûcher de pauvres vieilles femmes atteintes de démence sénile n’étaient pas des vrais catholiques !

Les actions terroristes de musulmans ne sont qu'un cas particulier illustrant les ravages produits sur les cerveaux par les religions qui sont autant de maladies mentales pour l'humanité.

Les concepts-voyous

Critique de la raison impure

Cent treize arguments

L'extrait du jour : Cinquantième argument

Homéopathie

« (...) Le Saint-Esprit qui inspire les hahnemanniens (les croyants de l'homéopathie) d’aujourd’hui se nourrit d’une trinité de dogmes étonnants. Le premier est le dogme de la similitude. Un mal peut être guéri par un produit susceptible de provoquer des maux semblables. Une abeille congelée avant d’être diluée pourra guérir les souffrances consécutives aux piqûres d’abeilles. La croyance moyenâgeuse de quelques médecins coiffés de chapeaux pointus prête à sourire aujourd’hui lorsque nous apprenons qu’ils prescrivaient la consommation de noix pour le cerveau à cause de la ressemblance entre cet organe et le fruit du noyer. Les similitudes homéopathiques, elles, sont prises au sérieux. Il est vrai qu’en latin, l’idée impressionne : similia similibus curantur ! Faudra-t-il un jour congeler un homéopathe et le diluer pour guérir les personnes souffrant de la maladie qui consiste à être persuadé par les délires hahnemanniens ? (...) »

Visualisez le livre

Nederlandse vertaling : Honderddertien zondagse lessen

En préparation, une version audio des Concepts-voyous.

Cliquez ci-dessous pour jeter une oreille à l'argument sélectionné comme extrait du jour :

 
La quintessence du mal, c'est la bonté !

Une comédie métaphysique :
Le Procès intenté à Dieu pour crimes contre l'humani

Le procès Le procès 4e

La signification de l'existence humaine :
Lettre à un internaute qui n'est peut-être pas de mes amis

 

 

Une vieille dame proclame que l'Holocauste
est le plus grand mensonge de l'Histoire...

Paulkovich

Je pense qu'elle se trompe.
Le plus grand mensonge de l'Histoire c'est l'invention du Christ !


Celles et ceux qui aiment apprendre en réfléchissant
et réfléchir en apprenant peuvent feuilleter ici

un cours de philo en diapositives

La psychanalyse : des sectes et des guérisseurs

Sophie Robert a réuni dans un film
des intellectuels « déconvertis »

Le psychologue Van Rillaer, l’historien-philosophe Borch-Jacobsen, le professeur Schneiderman et le psychiatre Ledru

Ils dressent un triste constat.

La grande escroquerie lucrative de Freud, Lacan et consorts

La psychanalyse est dangereuse : un article de Van Rillaer.

Vous pouvez télécharger gratuitement un livre déjà ancien (1984) qui n'est plus disponible en librairie mais qui n'a rien perdu de son actualité.
J'offre cette édition électronique intégrale au format PDF à tous ceux qui s'intéressent à l'argumentation scientifique, politique et morale :

La Logique et le Quotidien

Une analyse dialogique des mécanismes d'argumentation

L'existence peut-elle avoir un sens en dehors des illusions religieuses ?

Conférence donnée à Arlon

le 10 septembre 2016

Et aussi...

Un texte, des mouches, l'univers:
Un texte pour entrer en philosophie

Deux contes philosophiques